Entretiens avec les apprentis

Nick Beyer (23 ans), technicien du bois

quotas Le fait de participer très rapidement à la production et que les chefs d'équipe prennent du temps pour les apprentis me plaît également.
Nick Beyer
En troisième année de formation de technicien du bois

Une bonne réputation et de bonnes sensations avec le bois

Il existe des milliers de filières de formation, comment avez-vous décidé de choisir celle de technicien du bois ?

Le bois me plaît beaucoup comme matériau et j’avais déjà beaucoup d’expérience dans ce domaine. Je voulais donc absolument travailler dans le domaine du bois. Et avec l’entreprise Capron, cela colle parfaitement, elle est située dans ma ville natale de Neustadt dans la Saxe et a une très bonne réputation dans la région.

Quelles sont les compétences requises pour ce métier ?

Il ne faut pas avoir deux mains gauches mais être plutôt doué pour les travaux manuels. Si on possède des connaissances en informatique, cela peut aider à manipuler les machines CNC. Et la logique des mathématiques est également un atout pour les calculs de toutes sortes.

Comment se déroulent les trois ans ?

Au cours de la première année, on parcourt tous les postes de production. Au cours de la deuxième année d’apprentissage, on travaille surtout dans la production des parois latérales et dans la préparation des meubles. La troisième année, il est principalement question de la préparation des contrôles, mais nous participons également à la préproduction et à la production. À la fin, nous nous sommes vraiment appropriés un grand nombre de connaissances. J’espère réussir les examens et être embauché.

Quels sont les moments que vous appréciez particulièrement ?

J’apprécie surtout les travaux de menuiserie, qui sont très variés. C’est toujours passionnant de découvrir une nouvelle machine. Le fait de participer très rapidement à la production et que les chefs d'équipe prennent du temps pour les apprentis me plaît également.

Quels conseils donneriez-vous à des étudiants intéressés par une formation ?

Ne vous sentez pas contraints par le fait que vous vivez peut-être trop loin. Capron propose des hébergements en chambre double avec un grand espace commun, afin que les jeunes qui habitent loin aient également l’opportunité de suivre une formation.